Entreprenariat: avoir l’audace d’Entreprendre (1/2)

L’entreprenariat c’est avant tout un état d’esprit. L’idée de cet article, c’est de combattre les idées reçues sur l’entreprenariat et de montrer que n’importe qui peut devenir entrepreneur s’il possède le bon état d’esprit. A travers cet article, nous verrons l’entreprenariat de manière globale, avec les principales étapes de cette aventure.

Entreprendre c’est un choix de vie

Débutons avec un peu d’histoire, dans l’ancien régime, un sabotier qui travaille seul peut être considéré comme un entrepreneur. Certes, on ne parle pas de stratégie, d’étude de marché mais l’état d’esprit est le même. L’entreprenariat a évolué dans l’espace et le temps.

On peut établir une analogie entre l’entreprenariat et la forêt : les arbres sont de tailles différentes, chacun à sa propre manière de lutter pour survivre, il faut atteindre une taille critique, vivre en symbiose avec les autres espaces, vivre en association, avoir une stratégie de différentiation, enfin il faut regarder autour de soi et non avoir la tête dans le guidon. L’entrepreneur doit construire une stratégie, réaliser un business model et définir ses buts et objectifs pour rendre son entreprise pérenne.

Les principales caractéristiques de l’entreprenariat aujourd’hui sont :

  • Forte volatilité des projets, avec des cycles de plus en plus rapide
  • Forte concurrence, dans le cadre de la mondialisation
  • Obligation d’une stratégie sur le web et les réseaux sociaux
  • Innovation technique en permanence
  • L ‘Autoentrepreneur est le statut majoritaire aujourd’hui en France, avec un salaire en moyenne de 500 euros/mois
  • Le salaire n’est pas La motivation des entrepreneurs
  • La France se place très bien dans l’entreprenariat à l’échelle mondiale
  • Evolution des modèles économiques avec des réflexions de plus en plus pragmatiques
  • Financement par le capital-risque ou encore le crowdfunding

Qu’est qu’un entrepreneur ?

L’entrepreneur doit penser différemment des autres, pour être le nouveau Jeff BEZOS, Xavier NIEL, Bille GATES ….

L’entrepreneur doit être :

  • Fort
  • Ambitieux
  • Opportuniste
  • Travailleur
  • Matinal
  • Humble
  • Charismatique
  • Sage
  • Introverti
  • Extraverti
  • Audacieux

Il ne faut pas avoir peur de toute ses caractéristiques elles représentent des idéaux vers lesquels, l’entrepreneur doit tendre. Dans la réalité la plupart sont loin de ses caractères.

L’entrepreneur combine les moyens de production (capital et travail) pour créer de la valeur ajoutée. Il introduit et conduit l’innovation dans son marché, il assume et pondère le risque. L’entrepreneur prend du recul par-rapport à son époque pour identifier les opportunités. Il sait agir avec ses ressources, son histoire et son environnement en étant très proche de la réalité pour découvrir les opportunités. Il doit obtenir le consentement des parties prenantes dans ses différentes transactions. L’entrepreneur est influencé par ses parents, son éducation car on ne naît pas entrepreneur mais on le devient, Anyone can be an entrepreuneur (momopreneurs, handipreneurs, adopreneurs, seniorpreurs )

Les qualités managériales de l’entrepreneur

L’entrepreneur associe l’intuition et l’action avec le plaisir d’agir, Il possède 5 compétences stratégiques :

  • Perception des opportunités
  • Mise en pratique rapide
  • Bonne utilisation des ressources
  • Développe ses compétences
  • Associe l’intuition et la rationalité

L’entrepreneur se pense en danger permanent et donc il doit prévoir pour survivre, il recherche des solutions satisfaisantes pour continuer. La Vision de l’entrepreneur doit être fondée sur l’avenir, la créativité, l’intuition, l’émotionnel, la communication. La Mission de l’entrepreneur, est de s’adapter au changement, à la compétition et l’innovation, ses Valeurs sont celles de l’éthique, de liberté et de noblesse

Du charisme au leadership de l’entrepreneur :

  • L’entrepreneur doit inspirer une vision partagée
  • Rendre l’action possible
  • Favoriser la coopération

Pour fonder une vision partagée : sa vision doit porter sur l’avenir, sa mission doit être concrète, et ses valeurs doivent être morales.

Le contrôle du risque

L’entrepreneur doit accepter le risque et donc le droit à l’erreur.

Les principales causes de défaillances sont :

  • Manque de clients
  • Manque de trésorerie
  • Management défaillant
  • Cycle économique désavantageux

Il faut assumer le risque, l’analyser et le considérer et ne pas le multiplier.

7 étapes à mettre en œuvre avec le risque :

  1. Identifier le risque
  2. Définir le risque
  3. Mesurer le risque
  4. Estimer le risque
  5. Classer le risque
  6. Traiter le risque
  7. Prévoir une alternative au risque, avoir un plan B

L’entreprenariat demande un élan spontané, c’est une aventure fabuleuse, c’est passionnant. La multiplication des emplois passera par la multiplication des employeurs.

L’entrepreneuriat on y consacre sa vie, on n’a pas peur de prendre des risques. Il y a des gens qui sont fait pour être conduit et d’autre pour être conducteurs. Les qualités pour réussir dans l’entreprenariat sont des qualités d’émissions contrairement aux qualités intellectuelles qui permettaient d’obtenir des diplômes. Celles-ci sont des qualités de réception (en majorité) tels que la compréhension, l’analyse, la synthèse ou encore la mémoire.

Alors que l’entreprenariat demande des qualités d’émissions tels que l’imagination créatrice, la ténacité, la persévérance, l’entrainement d’une équipe, le travail en commun, l’ascendant sur les autres ou encore le charisme.

Le chef d’entreprise doit savoir conduire ses troupes car aujourd’hui le talent de la gestion c’est la gestion des talents.

A suivre !